Alina Niggli en or aux EYOC 2018

Alina Niggli, du club Ojura, vient de remporter une nouvelle médaille d’or, durant l’épreuve de relai du championnat d’Europe des jeunes (EYOC) 2018.

Alina Niggli en or aux EYOC 2018

(Article rédigé début juillet, mais la définition des vacances, c’est quand le travail prend du retard…)

Alina Niggli en or aux EYOC 2018

Les épreuves des EYOC 2018 ont eu lieu du 29 juin au 1 juillet, à Veliko-Tarnovo, en Bulgarie. Elles ont rassemblé les jeunes des catégories 16 et 18 ans des nations européennes – en fait, l’essentiel des nations leaders de notre sport. Comme pour le ski-orientation, c’est avec l’équipe Suisse qu’Alina Niggli y a pris part, dans la catégorie des dames 16, mais « c’est complètement indépendant du ski : ça s’est joué lors des courses de sélection organisées au Tessin, au printemps. J’ai remporté l’épreuve longue distance, ex-aequo avec Inès Berger, avec qui je m’entraine régulièrement ».

Cinquième à l’épreuve de sprint, quatrième à la longue distance, la force du collectif suisse a pris le dessus dans la dernière épreuve, le relai. Alina Niggli partait en dernière relayeuse : « franchement je ne suis pas stressée. En partant, je pensais que nous étions en tête, alors qu’il y avait l’équipe tchèque devant – et je ne l’ai appris qu’après la ligne d’arrivée. J’ai juste pensé à ne faire aucune erreur ».

Pour sa première épreuve internationale en CO pédestre, Alina Niggli a même renoncé à passer son brevet des collèges : « maintenant, j’ai tout l’été pour réviser tranquillement » – elle n’est vraiment pas stressée, et même ses parents-supporters le confirment : ils s’inquiètent bien souvent à sa place.

« J’avais découvert les terrains bulgares cet hiver, pour le ski-O, mais c’était une première en été. Nous sommes partis quelques jours avant le championnat, pour faire des entrainements et découvrir les forêts bulgares. C’est assez « vert », et le relief est parfois compliqué, avec des ravins par exemple. Mais c’est très varié – en une heure de voiture, on trouve des forêts très différentes »

Après cette première médaille internationale, son objectif est clair : « je vais essayer d’y être encore l’année prochaine, car je serais dans la bonne année de ma catégorie d’âge – après, en dames 18, ce sera plus dur ».

Presse : un article est paru dans le journal Le Progrès, à propos de cette performance.

Photos : le club a fêté cette magnifique performance, début juillet – juste la veille des O-France 2018.